De nos jours, il est plus fréquent d’être victime d’une fraude informatique que d’un cambriolage ou d’un vol en pleine rue. Pour garantir une meilleure protection des données, l’entreprise vaudoise OneVisage a développé un système de reconnaissance faciale en trois dimensions qui fonctionne avec un simple Smartphone.

«Les chiffres parlent d’eux-mêmes: en 2018, la fraude informatique a causé des pertes pour plus de huit cents milliards de francs au niveau mondial. Dans huit cas sur dix, elle résulte d’une usurpation d’identité à travers l’identification du mot de passe de l’utilisateur», explique Christophe Remillet, CEO et fondateur de OneVisage Lien externeà Lausanne.

«Malheureusement, les solutions en matière de sécurité informatique, en particulier les solutions d’authentification d’identité, n’ont pas progressé au rythme de l’évolution du monde numérique, ajoute le spécialiste. La criminalité s’est donc déplacée vers la cybercriminalité, où fraudeurs et organisations criminelles courent moins de risques d’aboutir dans les mailles de la justice.»

Lire la suite de l’article:

Français: https://www.swissinfo.ch/fre/piraterie-informatique_la-biom%C3%A9trie-faciale-3d–potion-magique-d-une-start-up-vaudoise/45045144

Deutsch: https://www.swissinfo.ch/ger/-onevisage-_mit-3d-gesichtserkennung-die-cyberkriminalitaet-bekaempfen/45054388

Italiano: https://www.swissinfo.ch/ita/start-up-onevisage_la-biometria-facciale-3d-lancia-la-sfida-alla-pirateria-informatica/45036954